Journée du REP, 4 juillet 2015 à Aix en Provence

JOURNEE DU RESEAU ENFANTS ET PSYCHANALYSE (REP)
DANS LE CADRE DES FORMATIONS DU CHAMP LACANIEN
Organisation par le REP du pôle Aix-Marseille-Corse de l’EPFCL-France

« Rencontre avec un Psychanalyste :
de l'enfant objet à l'enfant sujet »

SAMEDI 4 juillet 2015, de 9h à 18h
Au Centre Hospitalier de Montperrin – Salle de l’Auditorium -
av, du Petit Barthelemy – 13 090 Aix en Provence


La rencontre avec un enfant, en institution comme en libéral, s’inscrit sous une particularité : l’enfant est – presque – toujours objet de la demande d’un autre, au motif d’un symptôme gênant pour son entourage, familial ou scolaire.

Le premier temps du travail consistera à questionner le statut de cette demande et à faire en sorte que l’enfant puisse faire entendre son avis. Ce symptôme est-il gênant pour lui aussi ou bien est-ce d’autre chose dont il a à se plaindre ?

La rencontre singulière avec un psychanalyste peut créer les conditions d’expression du sujet-enfant qui aurait quelque chose à dire de sa condition d’enfant soumis aux impératifs nombreux de son entourage. L’enfant peut alors prendre la parole.

Le pari du psychanalyste s’inscrit bien dans cette assertion : » prendre la parole fait advenir un sujet. »

En outre, la rencontre avec un psychanalyste peut permettre à un enfant de sortir de sa place de symptôme de l’Autre pour construire son propre symptôme, moins coûteux pour lui.

Soutenu comme sujet désirant, il peut apercevoir comment se soustraire, en partie, à l’emprise des fantasmes parentaux, tout en poursuivant la construction de sa névrose infantile face à l’énigme du désir de l’Autre, l’élaboration de sa question symptomatique ou encore sa réponse à la jouissance de l’Autre.

Dans cette rencontre avec l’enfant, il s’agit de s’assurer des conditions d’un travail analytique possible et d’en repérer les particularités. Notamment ce qui détermine l’entrée ou la fin de la cure, moments dont on peut supposer qu’ils ne se posent pas dans les mêmes termes que pour un adulte.

Dans le contexte de notre époque d’évaluation, d’uniformisation et de catégorisation des symptômes en « troubles » qu’il s’agit de faire taire, nous tenterons de démontrer lors de cette journée la pertinence et l’efficacité de l’approche psychanalytique dans la clinique de l’enfant.


Affiche et programme
Participation : 10 euros, inscription sur place -
Renseignements : Joëlle Hubert-LEROMAIN : 06 09 34 01 25 - Isabelle Boudin : 06 20 34 35 36