1ère journée nationale du REP : L'enfant et la structure

« L'enfant et la structure »

"Intérêts et limites d'un diagnostic de structure dans la clinique de l'enfant" Samedi 2 juillet 2011 Aix en Provence.

 

Affiche

Programme

 

Argument:

La question de la structure nous semble fondamentale à aborder dans une pratique analytique avec les enfants car, d'une part elle met particulièrement en lumière les liens de dépendance vitale mais aussi inconscients qui unissent l'enfant et ses parents, et d'autre part son repérage infléchit la direction de la cure.

Quand on parle de structure en psychanalyse de quoi parle-t-on ? Dans le texte de Freud, la structure du sujet est présente avec les topiques ; Lacan va l'articuler à partir de la structure du discours qui définit un sujet de l'inconscient pris dans le langage.

Pour parler de structure du sujet, il faut que le sujet de l'inconscient soit constitué. Pour l'enfant, pris dans la nécessité du développement, cette constitution ne s'inscrit pas dans un processus linéaire mais dans une temporalité logique.

Comment repérer la structure clinique de l'enfant ? Comment différencier les effets de la structure familiale, voire conjugale, sur cet enfant et la manière dont il y répond ? Autrement dit quel est le choix du sujet ?

A quel moment peut-on parler de structure chez l'enfant ? A l'aune du temps logique nécessaire pour qu'une structure s'articule de manière définitive, c'est-à-dire fixée, comment distinguer psychose, névrose, perversion chez l'enfant ? Comment penser l'autisme, psychose particulière ou structure à part ? Nous mettrons au travail toutes ces questions dans cette journée par les interventions de quelques-uns des participants au REP et dans les débats qui s'en suivront.

 

Renseignements : Joëlle Hubert : 06 09 34 01 25